Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-02-23T08:00:00+01:00

Exposition Yves Saint Laurent

Publié par Cecilepicure

Après ma visite à l'exposition de Madame Grès au musée Momu à Anvers, je n'allais pas rater celle sur Yves Saint Laurent à l'Espace culturel ING situé Place Royale à Bruxelles (merci à Caro pour en avoir parlé).
Cette fois-ci je n'ai pas attendu le dernier jour et j'ai profité d'une après-midi avec mon amie Laurence pour l'enmener visiter l'expo. Là aussi, de superbes créations, une multitude de croquis, idées pour les défilés, tous agrémentés de tissus, des accessoires, des références à des stars ou des films...  bref, une très chouette exposition toute en couleur à découvrir absolument !

Un prix d'entrée démocratique (6€), et pas de photos car (malheureusement) interdites pour préserver les oeuvres d'art.
Ce que j'ai particulièrement apprécié en plus des magnifiques tenues exposées, c'était la présence de 3 modérateurs.
Il s'agit de personnes qui sont là pour nous aider, vous les reconnaissez d'ailleurs grâce à un gros badge blanc avec un point d'interrogation rouge accroché à leur veste.
La 1ère personne a répondu aux questions que je me pose souvent (c'était d'ailleurs un point que j'avais relevé lors de ma visite à l'exposition de Madame Grès, à savoir de pouvoir toucher les tissus et avoir une explication sur celle-ci). Ce modérateur avait en sa possession des échantillons de tissus de haute qualité comme du jersey de soie, des satins de haute qualité, des mousselines de soie, ... (provenant de la prestigieuse maison de tissu Stragier), pouvoir toucher des étoffes et savoir de quoi il s'agissait, mon rêve !
Le 2ème modérateur donnait une explication sur les broderies faites à la main, les accessoires (boutons, étoffes, accessoires, ...) spécialement créés pour Yves Saint Laurent.
Quant au 3ème modérateur, celui-ci avait également un échantillonnage de tissus qui nous a permis de découvrir entre autre le jersey de laine, de l'organza, ...

Le seul point négatif de l'expo est le peu de lumière, qui faussait parfois la couleur de certaines robes et rendait parfois presque impossible la lecture du petit livret explicatif qu'on avait reçu à l'entrée.

L'exposition est l'histoire d'un génie qui dès son plus jeune âge était déjà passionné de mode et de couture. Enfant prodige, Yves Saint Laurent a eu la vision d’un monde en vibration avec le temps. Très jeune, il a créé et animé une maison de couture peuplée de poupées-mannequins en papier. Il dessinait leurs garde-robes pour des défilés imaginaires, lors desquels il modifiait déjà le rôle d’un couturier…

En plus de l'exposition, pour 5€ (qui sont reversés entièrement au profit du projet ING Chances for Children), 2 ateliers sont proposés pour les enfants.
Pour les plus petits (à partir de 6 ans), la confection de Love Cards ou habiller des paper dolls.
Pour les plus grands (à partir de 12 ans), la customisation de poupée ou doudou. L'objectif étant de réaliser 500 poupées/doudous qui seront revendus toujours au profit du projet ING Chances for Children.
Pour la petite info, les tissus et accessoires disponible aux ateliers auraient été récoltés auprès du personnel d'ING.

Pour toutes les informations et quelques photos, c'est ici que cela se passe :
Expo-YSL.jpg

  N'hésitez plus et filez voir l'expo .

Voir les commentaires

2013-02-16T08:00:00+01:00

Madame Grès

Publié par Cecilepicure

A défaut de pouvoir aller voir les expositions qui ont lieu à Paris, j'ai eu la chance d'aller voir une exposition qui avait lieu au Musée Momu à Anvers, une exposition sur Madame Grès et ses fameuses robes. J'avais vraiment envie d'y aller, mais j'ai souvent l'art de remettre mes envies à plus tard faute de temps, grossière erreur !
Heureusement une newsletter des "Filles à retordre" m'a rappelée à l'ordre et j'ai filé à Anvers le dernier jour de l'exposition (il était plus que temps). Bien m'en a pris, j'ai ADORE. J'avoue égoïstement avoir été contente que mes enfants n'avaient pas voulu m'accompagner, j'ai ainsi pu profiter tout à mon aise de cette magnifique exposition.
Quel travail, quel technique, quelles belles robes, j'étais en admiration, totalement conquise !

J'ai eu la chance de pouvoir prendre des photos, je les garde précieusement sur mon ordinateur, cela m'aide aussi à revoir les robes, les modèles et leurs détails.
Par contre, j'aurais besoin d'un sérieux cours sur les tissus (ceci est un appel aux magasins de tissus) pour savoir qu'est-ce que c'est du chintz (appris par ma petite Maman la semaine passée), du jersey de soie, jersey de viscose, jersey de laine, faille de soie, ... utilisés par Madame Grès. J'aimerais tellement toucher et découvrir ces matières, pouvoir les reconnaître car je l'ai ai déjà sûrement croisées sans savoir à quel tissu j'avais affaire...

Saviez-vous que :
Tout d'abord séduite par la danse puis par la sculpture, Germaine Emilie Krebs devient finalement modiste. Alix Grès débute en 1934 sous le nom d'Alix. Elle ouvre son atelier sous le nom d'Alix Couture. Elle obtient cette même année le premier prix de Haute couture à l'Exposition universelle de Paris. Mariée au sculpteur russe Serge Czerefkov, elle emprunte son nom d'artiste, Grès (qui est le quasi-anagramme de son prénom). Elle crée ainsi sa propre maison de couture en 1935 sous le nom de Madame Grès. Son style est caractérisé par les drapés et les lignes pures. La maison de couture est installée de 1942 à 1988 à Paris.
Son style vestimentaire est immuable : des pulls à col-roulé et un turban dans les cheveux. À l'inverse de Coco Chanel, elle ne porte jamais ses créations mais des vêtements cousus par ses ouvrières. Elle mesure 1 mètre 50..
Lucien François, chroniqueur de mode, en a fait le portrait : « Avec son fin visage dont le vaste front est toujours orné de son turban, et ses yeux dont il ne lui est pas facile d'éteindre la malice, telle est Madame Grès ».
Dans les années 50, elle crée son premier parfum Cabochard, qui sera suivi par Cabotine.
En 1980 elle lance sa première collection de prêt-à-porter.
En 1982, elle cède la parfumerie puis, en 1984, la maison de couture à Bernard Tapie. La griffe est rachetée en 1986 par la maison Jacques Esterel, puis cédée en 1988 au groupe japonais Yagi Tsusho limited qui poursuit la création sous ce nom.
Pour chaque collection, Madame Grès usait 3 paires de ciseaux (et moi qui ait la même paire depuis mes 20 ans...).

Le pli Grès :
Madame Grès a travaillé une étoffe en jersey de soie qu'elle avait commandé spécialement aux fabricants. Le pli Grès est formé pendant la construction de la robe, puis cousu. Il consiste à réduire un lé de tissu de 280 cm de large à 7 cm par la seule création de multiples plis très serrés, l'envergure des jupes peut ainsi atteindre 21m de circonférence. Ses robes drapées d'inspiration antique, ont fait sa renommée. C'est un des trois types de plis portant le nom de leur créateur.
Et rien que pour le plaisir des yeux, je vous offre ici une mini visite :Divers-2245.JPG

 Divers-2257.JPG

Divers-2260.JPG

Divers-2266.JPG

Divers-2271.JPGDivers-2284.JPG

Divers-2294.JPG

Divers-2319.JPGDivers 2321
Après Paris et Anvers, je me demande où la prochaine exposition aura lieu. Mais si vous avez l'occasion d'aller la voir, surtout n'hésitez pas ! 
 

Voir les commentaires

2013-02-09T08:00:00+01:00

Mon nouveau mannequin Germaine

Publié par Cecilepicure

Réaliser son mannequin soi-même comme je l'ai fait ici, c'est bien quand on commence à coudre, mais rien à faire, un bon vrai mannequin de couture bien dur c'est quand même mieux. Même si c'est une chouette alternative, les inconvéniants des mannequins maison sont :
- vous avez du mal à piquer vos aiguilles dans le tape (papier collant)
- vos aiguilles ressortent collantes à cause de la colle du tape
- il faut bien prendre ses mesures et surtout les répartir là où il faut (un mannequin maison a tendance lorsqu'il est rempli, ne pas avoir tout à fait les mêmes mensurations que vous)
- si vous grossissez ou maigrissez, vous avez du mal à adapter les mesures

Néanmoins j'ai été très contente de mon 1er mannequin, (mon moi), mais là, suite aux désavantages cités ci-dessus et à l'envie/besoin de quelque chose de plus professionnel, j'avais vraiment envie d'un beau mannequin, de ma Germaine... Car oui, c'est ainsi que mon amie Caro nomme les mannequins de couture et j'ai trouvé cela tellement chouette que du coup mon mannequin est aussi devenu ma Germaine.Germaine.JPG 

J'ai fait pas mal de comparatif dans les magasins (Bernina, Schleiper,..) et sur internet. Les prix pour ce modèle de base varient de 99€ (sur internet) à 169€ (dans les magasins). Le mien a été acheté sur le site de Matri en Hollande. Commandé le mercredi soir, j'ai été livrée le vendredi matin... on peut dire que c'est du rapide.

Juste une astuce : je suis allée sur le site en néerlandais où ma Germaine coûtait 99€, lorsque je changeais la langue français, ma Germaine passait à 119€, n'hésitez donc pas à comparer/vérifier avant de valider votre panier !

Une nouvelle copine (entièrement réglable) et réglée à mes mensurations, qui va avoir l'honneur d'essayer toutes mes créations.
Germaine-2.JPGMa Germaine réglée, on y reconnait d'ailleurs mes bonnes fesses dodues et mes hanches bien larges
De plus ma Germaine est équipée d'un curseur indicateur d'ourlet, qui devra me faciliter le travail pour faire les ourlets.Germaine-3-copie-1.JPG

Alors un petit conseil, si vous hésitez à vous faire un mannequin ou en acheter un, y a pas photo, un vrai mannequin est mille fois mieux.

Voir les commentaires

2013-02-02T08:00:00+01:00

Sabayon

Publié par Cecilepicure

Pour notre repas de Nouvel An, j'avais envie de tester la recette du Sabayon. Nous étions en famille, je pouvais donc me permettre de rater la recette et c'était l'occasion de faire goûter le Sabayon aux enfants.

Seulement nous avions tellement mangé que nous n'avions plus faim pour le dessert, je l'ai donc préparé le jour suivant.
Je n'en avais jamais préparé, mais qui ne n'essaye rien, ne mange rien .

Suivant les conseils d'une amie (merci Tina), je préparé le Sabayon avec des batteurs électriques et non au fouet à la main.
Bien pratique et rapide !

Vous avez besoin de (par personne) : 
un jaune d'oeuf (garder 1/2 coquille qui servira de mesure)
1/2 coquille de sucre
1/2 vin blanc (ou Marsala, ou Cava, ...).
J'ai également rajouté 1càs d'Amaretto

Dans un bol au bain-marie, fouettez le jaune d'oeuf avec le sucre afin de le faire blanchir. Ajouter en même temps le vin blanc et bien faire mousser.

Le Sabayon doit doubler de volume, s'épaissir et devenir mousseux.

Sabayon.JPG
A consommer de suite, nature, sur une boule de glace (comme ici), sur un nid de fraises ou à votre meilleure convenance, un vrai régal ! 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog