Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-05-18T21:56:00+02:00

Barcelona

Publié par
J'ai eu la chance ce week-end de partir pour 3 jours en amoureux avec mon fiancé à Barcelone (et sans nos 3 chérubins adorés).
N'y étant jamais allée, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre et j'avoue que j'ai été plus qu'agréablement surprise par ce mini-trip.
Nous sommes partis du vendredi matin au dimanche soir.
A l'aéroport, mon chéri fervant sportif a reconnu alors que nous étions dans les interminables escalateurs "Stefan Everts" le septuple champion du monde de moto cross (et belge en plus), qui a très gentillement posé à côté de mon loulou pour une photo souvenir .
Le vol au départ de Bruxelles dure 2h, juste de quoi préparer nos visites, excursions et lire la documentation que j'avais préparée, que nous étions déjà sur place.
Arrivé à Barcelone, 1ère bonne surprise, le soleil était de la partie alors que sur internet j'avais vu que le temps serait gris et pluvieux. Nous n'avions d'ailleurs pas prévu ce temps magnifique et avions oublié la crème solaire...
Nous pensions au départ nous rendre à l'hôtel avec les transports en commun, mais finalement nous avons pris le taxi.
Le prix du taxi est de +/- 25 euros. Il faut savoir qu'il y a le prix de la course et qu'un supplément de 3,10 euros pour le trajet hôtel/aéroport ainsi qu'un supplément par bagage est également compté.
Nous sommes donc arrivés à notre magnifique l'hôtel "Granados 83" (merci Valérie de nous avoir recommandé ce superbe hôtel) où nous avons déposé nos bagages avant de partir à l'aventure dans Barcelone.
http://granados.barcelonahotels.it/?source=googleh
Pour ce premier jour, nous avons pris une carte de métro 10 voyages (pour 7,75 euros) ce qui nous a permis de nous déplacer très facilement dans Barcelone. Comme nous hésitions entre une carte de jour (5,50 euros par personne et par jour), un charmant monsieur nous a gentillement aidé en nous donnant toutes les explications nécessaires.
Nous sommes donc descendus jusqu'au port en bas de la fameuse Ramblas pour une superbe promenade le long de la mer, via le port maritime
où nous avons mangé un petit bout sur une des nombreuse terrasse où nous avons bien entendu profité du soleil.
Nous sommes ensuite allé jusqu'au Casino en admirant au passage toutes les curiosités locales (paysages, maisons, monuments, statues, ....).
Nous avons rejoins en métro le féniculaire qui nous a ensuite mené jusqu'au Mont Montjuic où nous nous sommes promenés encore et encore.
Puis nous avons pris un petit téléphérique qui nous a redescendu de ce Mont jusque la mer. Vue assurée, mais il ne faut pas souffrir de vertiges .
Le soir venu, nous avons remonté la Ramblas qui est peuplée de terrasses, de magasins souvenir et autres mais qui est surtout animée par de nombreux artistes en tout genre qui sont tout aussi amusant les uns que les autres.
Après s'être un peu rafraîchi à l'hôtel, nous sommes allés (passage obligé que nous ne manquerions sous aucun prétexte) manger au Hard Rock Café sur la Plaça de Catalunya. Il faut savoir que nous sommes des clients fidèles du Hard Rock Café et que nous adorons y manger le plateau combo ainsi que les fajitas. Pas très espagnol, mais délicieux tout de même. 
Au soir, petite promenade dans la Ramblas pour remonter jusque l'hôtel.
Samedi, après un délicieux petit déjeuné à l'hôtel, nous sommes partis à pied jusqu'au Park Güell. Une ballade de presque 3h pour y arriver (et un paquet de cloches aux pieds), mais quel parc magnifique. Les allées sont plus belles les unes que les autres et l'architecture de Gaudi est vraiment exceptionnelle (et omni présente dans Barcelone).

Ensuite nous sommes redescendu en métro jusque la Ramblas où mon loulou a déniché une adorable petite place sur un côté de la Ramblas où nous avons mangé des tapas. Au menu, paëlle, ensalladilla, gambas, mejillones (moules), boquerones (poisson), le tout bien évidement au soleil avec une bonne petite bouteille de rosé.
Nous y sommes resté presque 3h tant nous y étions bien.
L'après-midi nous avons remonté la Ramblas et fait un peu la partie commerciale où mon chéri ayant pitié de mes petits pieds endoloris par mes cloches, m'a offert une magnifique paire de Geox afin que je puisse remarcher convenablement.
Je ne suis pas du genre à faire de la pub, mais j'avoue que malgré que j'ai acheté des chaussures à talon (coquetterie oblige), elles sont superconfortables !
Le soir, retour au Hard Rock Café pour y manger des bons petits plats et retour à pied jusque l'hôtel pour la promenade digestive et pour profiter de l'ambiance des rues.
Nous avons rencontré dans tout Barcelone des vélos en location "Barcelona Bici", mais par manque de temps et surtout d'information, nous n'avons pas utilisé ce moyen de transport mais que je recommanderais malgré tout car il y a des pistes cyclables dans quasi toutes les rues, et franchement le système avait l'air très facile à utiliser et évite certainement les cloches aux pieds .
Le dimanche, nous avons décidé de jouer la carte de la fénéantise,  nous avons donc pris le bus touristique qui divise Barcelone en 3 zones (rouge pour le nord, bleu pour le sud-ouest et vert pour le sud-est avec la partie maritime).
Le prix est de 21 euros pour un adulte pour un jour et 27 euros pour 2 jours.
Hé bien ce bus vaut vraiment la peine, on paie son ticket et on peut faire les 3 itinéraires en montant et descendant du bus à sa guise, le bus s'arrêtant devant chaque monument ou parc important.
De plus ils offrent des oreillettes qui permettent d'écouter un guide expliquer l'histoire de Barcelone et donner des explications sur les monuments que l'on croise tout au long de ce trajet, vraiment très intéressant.
Nous avons ainsi fait le tour de la ville, assis au soleil sur la partie supérieure du bus d'où nous avons pu prendre autant de photos que nous voulions et avons vu tout ce que nous n'avions pas vu lorsque nous marchions car il faut avouer qu'à Barcelone il faut un peu marcher la tête en l'air car les maisons rivalisent de beauté et d'une exceptionnelle architecture pour certaines.

Nous sommes retournés pour le repas sur notre petite place manger du poisson (le prix des repas est vraiment démocratique à Barcelone) et profiter une dernière fois du soleil, avant de retourner à l'hôtel chercher nos valises et s'en aller à l'aéroport reprendre notre avion pour Bruxelles et rentrer à la maison.
Quel week-end magnifique, Barcelone est à recommander, vraiment !!!!
Dur dur la reprise du boulot ce lundi matin .

 

Voir les commentaires

2009-05-11T15:11:00+02:00

Nuisette version 2

Publié par

J’ai refait ma nuisette sans les surplus de couture et…. elle est encore trop grande.

Je pense que le tissus stretch-coton y est pour quelque chose…et que définitivement le patron n'est pas bon pour moi.

Mais ce n’est rien car je trouve malgré tout que cela reste un bon exercice pour moi.
Qu’ais-je appris de ce second essai ?

Toujours faire un essai sur du tissus avant de surjeter surtout lorsqu’on veut faire un ourlet roulotté (ou bourdonné), mais quel chouette effet une fois terminé.
On peut le faire droit ou faire onduler le tissus (ce que j’ai fait) rien qu’en réglant le différentiel (grâce à ma super surjeteuse).

J’ai également appris à faire un biais car cette fois-ci je n’ai pas doublé le haut. Biais que j’ai dû terminer à coudre à la main (plus long donc), mais l’effet final est joli.
J'ai voulu me permettre un peu de fantaisie en changeant les bretelles avec du ruban fantaisiste, mais au premier essayage, celui-ci s'est totalement déformé et mes bretelles ne ressemblaient plus à rien. J'ai donc remis des bretelles traditionnelles.

 

Et maintenant un peu de raccommodage et puis en route pour faire une petite robe d’été.

Voir les commentaires

2009-05-11T10:06:00+02:00

La vérité - Mouna Ayoub

Publié par

La semaine passée j’ai enfin lu ce livre que je voulais lire depuis longtemps.
Pour moi, on a tous un destin exceptionnel.
Même si on n’est ni beau, ni riche, ni célèbre, on a tous son histoire, son vécu, des moments durs, voir parfois extrêmement durs et heureusement des moments fantastiques.

J’ai vraiment bien aimé l’histoire de Mouna Ayoub, une femme de caractère, belle et rebelle, une femme libre et fofolle comme il en sommeille en chacune d'entre nous.

Une mère épatante, une épouse aimante mais pas soumise, une sacrée femme d’affaire souvent critiquée, mais bon qui dit vraiment la vérité ?

Elle m’a vraiment donné envie de la rencontrer. Mais bon, ce désir pour moi s’achève à la fin du livre et si je veux la voir à nouveau, il me restera à y replonger .

 
"Pour l'Occident, Mouna Ayoub est la belle milliardaire qui a racheté le Phocéa et réuni l'une des plus prestigieuses collections de robes de haute couture au monde.
En Arabie Saoudite et jusqu'au Liban de sa jeunesse, on en a fait une femme "désobéissante", indigne, passible des pires condamnations depuis qu'elle a jeté son voile.
Mouna a écrit ce livre à l'intention des ses enfants, afin de rétablir la vérité, sauver son honneur à leurs yeux et leur faire souvenir qu'elle les aime plus que tout au monde. Plus encore que sa liberté si durement acquise, plus que la fortune, qui ne saurait faire oublier les souffrances et les humiliations.
Cette autobiographie sans complaisance retrace une aventure exceptionnelle, où l'amour se voir étouffé par les interdits d'un intégrisme rétrograde, où l'humour sauve du désespoir, où la bosse du commerce procure la clé des champs. Et où, tel le quatre-mâts de ses rêves, un personnage hors du commun cingle avec courage contre vents et marées vers les horizons de l'indépendance".

 

«La vérité – Mouna Ayoub» (Ed. J’ai Lu).

Voir les commentaires

2009-05-04T14:29:00+02:00

Une semaine calme

Publié par
Cette semaine n'a pas été très créative faute de temps.
Hé oui, la semaine a été bien chargée et le week-end encore plus.
Ceci dit je n'ai pas manqué mon cours de couture du samedi matin car alors que j'ai terminé toute seule ma nuisette, l'effet fini ne me convient pas même si j'aime bien le petit parment au niveau du croisé de la poitrine.

1/ Ma nuisette est trop grande (pourtant j'ai pris du 36 de chez Burda, mais je pense que le tissus étant en coton, celui-ci s'est un peu donné).


2/ J'ai surpiqué trop vite la doublure du top et du coup j'ai oublié de ne faire que l'endroit afin de pouvoir retourner la doublure pour cacher le tout (mais comme je vole des petits instants, je n'ai pas toujours le recul pour réfléchir et comme je veux aller trop vite, je me trompe).


3/ Lors de la surpiqûre du dos, le tissus s'est mis à bailler.

Mais mes erreurs me servent de leçon  et malgré tout ce que j'ai déjà cousu, j'ai grandement besoin d'apprendre !!!
J'ai donc décidé de refaire la même nuisette mais plus à mon aise et en apprenant directement les bons principes.
Pourtant une nuisette est ce qu'il y a de plus simple à faire, mais il y a toujours de petits trucs et astuces à apprendre.
Pour le problème de taille, j'ai supprimé les ourlets couture de 1,5cm que j'avais ajouté à mon patron.
J'ai entolé avec un entolage spécial le haut de ma nuisette. Il s'agit d'un entolage qui sert à renforcer les hauts des t-shirt au niveau des épaules et qui empêchent ceux-ci de se détendre.

Mais au fait, voici le patron de ladite nuisette : je vous le disais, elle est toute simple !



Cette semaine je vais donc tenter de trouver le temps pour surjeter les bords et coudre les côtés car la semaine prochaine je vais apprendre comment faire les biais.
Dimanche, je n'ai pas manqué le salon du tissu à Anvers, j'ai complèté ma collection de fils pour ma surjeteuse car les prix y sont vraiment imbattables (12 bobines pour 12€) et j'ai évidement craqué pour quelques tissus.
J'ai donc du pain sur la planche : 0 )
A la semaine prochaine donc.

Cécile

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog