Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-02-28T16:42:00+01:00

I Medici

Publié par
49342646 pCe dimanche, grâce à l'initiative de ma prof de couture (encore merci Fabienne), nous sommes allés visiter une exposition un peu hors du commun au Musées Royaux d'Art et d'Histoire à Bruxelles.
Pour ceux ou celles qui comme moi aiment la couture, pour ceux qui aiment le bricolage ou tout simplement l'art, cette exposition vaut le détour.
Il s'agit d'habits crées 100% avec du papier sur le thème de la Renaissance, créations de l'artiste belge Isabelle de Borchgrave.

J'avoue avoir été bluffée par ces créations de papier qui réflètent une réalité telle qu'on croirait du tissu.
Le seul bémol à l'exposition est qu'elle est trop vite terminée à mon goût, j'aurais bien encore et encore admiré les magnifiques créations (surtout les splendides robes) juste pour le plaisir de yeux.

49342745 p

Et pour ceux qui veulent en savoir plus sur Isabelle de Brorchgrave, voici son lien : link




Voir les commentaires

2010-02-26T20:53:00+01:00

Centrale vapeur Express Compact de Tefal

Publié par Cecilepicure

Lors de la naissance de ma louloute, j'avais investi à l'époque dans une centrale vapeur de Calor.
Mais après +/- 1 an et demi, celle-ci a rendu l'âme et j'avais trouvé qu'un tel investissement ne valait du coup pas la peine. 
J'avais donc racheté depuis des petits fers à repasser simple et bon marché. Mon dernier achat, un petit Philips GC3320 a été bien pratique, mais le pauvre à cause de ma maladresse a fait 2 chutes du haut de ma planche à repasser.
Dès lors il a le bout du nez (entendez par là le haut de la semelle) tordu et il bave un peu. Mais il reste mon fidèle ami et je compte bien le garder au cas où.

Depuis un petit bout de temps, j'étais donc à la recherche d'un nouveau fer à repasser.
Lorsque ma prof de couture donnait encore ses cours chez Mondial Textile, elle mettait à notre disposition une centrale à vapeur de Tefal qui était franchement très agréable et facile à utiliser, mais j'avais beau chercher partout pour acquérir la même, elle était introuvable.
Ma prof a également chez elle la panoplie complète du top modèle (planche chauffante et fer top niveau), mais lorsque j'ai vu le prix, je me suis dit que ce n'était pas mon budget du moment (j'ai d'autres priorités cette année ).

Et puis cette semaine, j'ouvre le folder Blokker et que vois-je ?
La centrale vapeur de Tefal que je cherche depuis bientôt un an en promo et pour ne rien gâcherc en cadeau une planche à repasser Leifheit. Il ne m'en fallait pas plus pour me faire craquer.
De plus Tefal rembourse 20€ après achat. Donc l'achat devenait vraiment intéressant.
Mais vous me connaissez, je ne m'arrête pas là. Après avoir surfé sur internet, je me suis rendue compte que Blokker faisait en plus une promo de 15% sur un article au choix (promo seulement reprise dans les folders en français et pas les néerlandophones aussi bizarre que cela puisse être).
Grâce à l'aide de ma super collègue Christine qui m'a dégotée ledit bon (habitant en région flamande, impossible de trouver le bon), j'ai eu droit à l'achat les 15% de remise.
Pas dit que Tefal me remboursera encore les 20 euros, mais les 15% offraient une remise plus importante et puis qui n'essaye pas n'obtient pas .

Me voici donc avec une nouvelle planche à repasser, un nouveau fer et..... des paniers plein de linge prêts à être repassé.
Avec une famille de 5 personnes (dont une fille qui se change 5x par jour), je compte bien rentabiliser mon fer.

Laissez-moi donc vous présenter mon nouvel associé en repassage : l'Express Compact de Tefal.


Tefal Express Compact

Un peu plus tard.... voilà et moi qui disait que qui n'essayait pas n'obtenais pas. Hé bien je viens de retoucher les 20€ de la promo sur mon compte. J'ai donc vraiment fait une bonne affaire pour ma centrale .

Voir les commentaires

2010-02-25T17:00:00+01:00

Nuisette Version 3 suite et fin

Publié par

Me revoici avec ma fameuse nuisette dont j'avais déniché le patron (un vrai coup de coeur) dans le Burda de décembre 2008. 
Une petite nuisette, trop mignonne, mais qui faute d'airbags bien gonflés en guise de poitrine, restait désespérément trop grande pour moi.
Début septembre, nous avons ma prof de couture et moi retravaillé le patron en supprimant les pinces de poitrine et j'ai retenté ma chance avec un tissu strech déniché vous l'auriez compris au ... Stoffenspektakel .
J'ai joué avec les lignes en ne les mettant pas dans le même sens pour faire un effet contraste.

DSC 0001-copie-3

J'adore plus que tout mes cours de couture, à chaque leçon j'apprends quelque chose.
Néanmoins, j'avais envie de tester une nouvelle méthode et coudre cette petite nuisette uniquement grâce à ma surjeteuse.
Voilà qui est chose faite :
Quel bonheur et quel gain de temps, le tissu est coupé, surjeté et piqué en même temps, le pied.
FIni les opérations de zig zag à la machine à coudre pour surjeter, d'assemblage pour piquer, ici tout est fait en une étape.
Mais j'avoue que pour utiliser toutes les fonctions d'une surjeteuse, il faut bien savoir la maitriser (ce que je ne fais pas encore tout à fait). 
Surjeter à 3 fils, surjeter et coudre à 4 fils, faire un ourlet roulotté, les possibilités sont nombreuses.
J'ai la chance d'avoir au magasin où j'ai acheté ma machine à coudre et ma surjeteuse un service après-vente hors du commun.
Pour un oui ou pour un non ou dès que j'ai le temps, je file au magasin demander des conseils qui me sont toujours communiqués par un accueil souriant et avec une patience infinie (et je peux vous assurer qu'avec moi il en faut de la patience ).
Le fait de bien connaître et manipuler tous les boutons de la machine permet de régler des imperfections qu'on peut rencontrer en cours de route.
Il m'est arrivé de croire que ma machine n'était pas assez perfectionnée (car parfois mon fil dépassait de mon tissu ou ne se mettait pas bien), mais il n'en est rien. Il faut juste savoir comment faire le bon réglage et la qualité des fils y est aussi pour beaucoup (surtout pour les ourlets roulotés). En fait les fils de surjet achetés au Stoffenspektakel sont bons pour surjeter et coudre, mais pour un ourlet rouloté, ils sont bien trop épais, il est conseillé d'en utiliser des plus fins.
L'avantage d'un ourlet rouloté ? Ne plus devoir faire un ourlet "classique" à savoir retourner le tissu et faire une piqûre sur le bord.
Ici avec une opération, le tissu est coupé (droit) et un beau petit ourlet est fait. On peut même en fonction des tissus donner un petit effet ondulé qui ressemble à des petits volants.

DSC 0004

Donc avant de pester comme moi sur votre machine, n'hésitez pas à aller chercher l'info qui vous permettra de réaliser ce dont vous avez envie, de faire plus ample connaissance avec votre machine et surtout de faire des essais sur vos chutes de tissus.
Je note tout ce que j'apprends dans le mode d'emploi, ainsi je suis sûre d'avoir toutes les infos toujours sous la main.







 

Voir les commentaires

2010-02-23T19:19:00+01:00

Escalopes de porc à la milanaise

Publié par
Une bonne petite recette que j'ai préparé en pensant à mon amie Marie qui adore les champignons et à ma fille Marie qui les déteste  et qui vient toujours de mon livre "365 jours" de Weight Watchers.
Cette petite sauce pourrait aussi s'appeler "sauce à la grecque" car elle me fait penser à celle des champignons à la grecque.

Ingrédients (pour 4 personnes)
  • 4 escalopes de porc
  • margarine
  • 1 oignon
  • 200 gr de champignons frais
  • 4 tranches de jambon cuit dégraissé
  • 50 ml de vin de madère (moi j'ai utilisé du cognac)
  • 300 ml de coulis de tomates
  • 1càs de ketchup
  • sel, poivre, 1/2 cube bouillon

Faire revenir les escalopes de porc dans la margarine, une fois cuites, les réserver sur une assiette.
Déglacer le gras de cuisson avec le cognac.
Ajouter l'oignon coupé en petits morceaux, laisser fondre les oignons.
Ensuite ajouter les champignons coupés en rondelles et les laisser cuire. 
Verser le coulis de tomates, insérer le jambon coupé en petits morceaux, la càs de ketchup, saler, poivrer et ajouter le cube bouillon et laisser encore mijoter un peu.

5 min avant la fin de cuisson, rajouter la viande dans la sauce afin de la réchauffer.
Servir avec des pommes de terre ou autre.

DSC 0001-copie-2

Bon appétit !

 

Voir les commentaires

2010-02-15T20:41:00+01:00

Aumonières de poulet aux légumes croquants - Weight Watchers

Publié par

Afin d'entretenir mes courbes et mes rondeurs, j'ai fait l'acquisition de livres de Weight Watchers .
Cette recette est donc directement prise de leur livre "Savoureux repas et recettes pour 365 jours".
Au départ je n'aimais pas le livre car il est totalement démuni de photos (ce qui n'aide pas pour l'inspiration), mais finalement j'ai appris à apprivoiser le livre et y dénicher quelques bonnes petites recettes.

Voici ce j'ai préparé ce soir.
Je vous mets la recette originale, et entre parenthèse mes petites touches personnelles ou commentaires.

Recette pour 4 personnes : 
260 gr de filet de poulet
1 poireau
1 carotte (moi j'en ai mis 2)
4 oeufs durs
coriandre ou persil haché
4 feuilles de brick (moi j'ai utilisé les 10 achetées en faisant des plus petites portions et de ce fait plus d'aumonières)
40 gr d'amandes effilées rôties (que je n'ai pas utilisé)
cannelle (que je n'ai pas utilisé non plus)
poivre noir
épices pour poulet
(et j'ai rajouté 1/2 pot de crème fraîche)

Préchauffer le four à 160°C. Frotter le poulet d'épices pour poulet et le faire dorer dans une poêle tapissée d'une feuille de cuisson (j'ai juste utilisé ma Tefal sans matière grasse). Le laisser refroidir avant de le couper en petits dés (j'avais préalablement coupé le poulet en petits dés et saupoudrer les épices lors de la cuisson).
Blanchir le poireau et la carotte à l'eau bouillante (j'ai juste cuit le tout coupé en tout petit morceaux au micro-onde), les égoutter et les couper en fines lanières. Ecraser les oeufs et les mélanger avec les dés de poulet. Assaisonner de coriandre, de cannelle et de poivre (je n'ai donc pas mis la cannelle, mais j'ai ajouté un demi pot de crème fraîche).
Etaler les feuilles de brick sur le plan de travail. Y répartir la préparation de poulet et les légumes. Saupoudrer d'amandes éffilées (ce que je n'ai pas fait). Fermer les aumonières avec de la ficelle de cuisine (j'ai juste roulé mes aumonières et replié les bords voir photo). Faire dorer les aumonières au four (que j'ai badigeonnées de jaune d'oeuf).

Accompagner d'une bonne salade.
Faute de salade, j'ai juste fait un petit assaisonnement de tomate coupées en petits cubes avec une échalote, une petite gousse d'ail, un filet d'huile d'olive, un peu de vinaigre, sel, poivre, ciboulette et le tour était joué.

DSC 0014-copie-1
 
Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon appétit .

Voir les commentaires

2010-02-07T20:02:00+01:00

Mini trip en Islande - Reykajvik

Publié par
J'ai eu la chance grâce à mon boulot de passer 2 jours merveilleux en Islande. 
La destination était au départ inconnue pour tout le monde, mais cette surprise en valait vraiment la chandelle.
Une partie de mes collègue et moi (les gagnants de l'incentive quoi) avons décollé le vendredi matin à 7h30 de Zaventem et 3h15 de vol plus tard, nous étions déjà à l'aéroport de Kelflavik en Islande.
Pays de Trolls, Elfes, géants, Vikings et légendes diverses, aux paysages magnifiques, un vrai bonheur pour les yeux.
L'Islande est un pays volcanique né de ses cendres, de sa lave.
Sujet à de nombreux tremblements de terre (quotidiens mais non perceptibles), le pays se fissure régulièrement et les fissures se remplissent de lave ce qui stabilise et agrandit le pays de quelques centimètres.
Le pays est 4 fois plus grand que notre petite Belgique et pourtant ne compte que 3 habitants par kilomètre carré.
La température y est assez fraîche, +/12° en été et +/- -5° en hiver. Le temps y est tellement variable qu'il y a un dicton qui dit : "Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends quelques minutes."
Notre guide Helga nous a raconté que si en été il faisait 20° (une canicule pour eux), tous les magasins fermaient et les gens sortaient se promener en short et T-shirt.
Même si nous avons eu la chance exceptionnelle d'avoir 2 magnifiques journées ensoleillées, il faut toujours s'attendre à des changements brusques et le vent qui souffle est glacial.
Nous avons dû reculer nos montres d'une heure.
Le soleil s'est levé à 9h45 et s'est couché à 17h29, autant dire que les journées sont courtes. Néanmoins durant une partie de l'été, le soleil ne se couche pas, les islandais parlent alors des lunes de soleil. 

La température ce week-end était de 0/-2°, ce qui est totalement supportable, mais le vent est si glacial qu'il rend le climat plus froid qu'il ne l'est.

L'Islande est une île volcanique (d'où les paysages de champs de lave) et géo-thermique, des volcans y entrent encore en éruption et l'île possède sa propre eau chaude totalement naturelle. 
Cette énergie géothermique 100% naturelle est utilisée pour approvisionner la population en chaleur (non polluée et à très bon prix).
L'eau est acheminée par des pipelines à travers tout le pays. La vapeur dégagée par l'eau chaude est stockée dans des ballons qui lorsque la pression est relâchée crée de l'électricité pour faire fonctionner les turbines.
Les rivières offrent également de l'énergie hydro-électrique peu coûteuse.
Les conditions climatiques hivernales font que les automobilistes doivent utiliser des pneus d'hivers du 1er novembre au 31 avril.
Les clous sur les pneus abîmant l'asphalte, celui-ci est changé régulièrement et profitant de cela, depuis ces dernières années, les canalisations sont placées sous les routes et sous les trottoirs afin que la chaleur aide au dégel des routes.

Nous avons commencé notre journée par la visite du "Lagon Bleu", il s'agit d'une station thermale 100% naturelle avec un lac artificiel de plus de 200m de long situé dans une zone volcanique au milieu des champs de lave (il n'est d'ailleurs pas rare que cela sente le souffre en Islande ). Le lac est chauffé grâce à une centrale électrique géothermique voisine.
L'eau chaude du lac est salée (à cause des sels minéraux), riche en silice et en algues bleu-vertes. Ce sont ces algues qui donnent au lagon cette couleur bleu-turquoise laiteuse. 
Quel plaisir cela a été de se baigner dans cette eau douce et aussi chaude qu'un bon bain tout cela en plein air !!!

Lagon bleu

Il faut savoir que toutes les piscines en Islande sont des piscines en plein air et chauffées.
Après cette baignade magnifique, nous avons mangé un petit bout sur place pour ensuite visiter en autocar la capitale, à savoir Reykjavik.
Toutes les habitations sont construites selon des normes anti-sismiques, cela à cause des tremblements de terre fréquents.
Dès leur plus jeune âge, on apprend aux enfants à se mettre sous un chambranle de porte et de s'éloigner des gros meubles en cas de tremblement de terre. Il est d'ailleurs déconseillé de pendre des cadres au dessus des lits.
A cause du vent, les maisons n'ont pas de volets et j'ai remarqué que très peu avaient des tentures...
D'ailleurs les fenêtres ne s'ouvrent jamais totalement, il y a juste des petits morceaux qui s'ouvrent.
Tous les lacs étaient gelés, les gens se promènent donc aisément dessus. Même les cyclistes les empruntent pour couper à court leurs chemins.
Ils servent aussi de salle de gym aux enfants afin de pouvoir pratiquer des sports extérieurs ou nécessitant des grands espaces.
Des concours hippiques y sont également organisés. La glace est donc bien solide.
Ensuite nous sommes allé prendre possession de nos chambres à l'Hôtel "Grand Hôtel". 
Le soir, un excellent repas nous attendait dans un restaurant chic de la ville "Le Perlan".
Une ancienne réserve d'eau chaude transformée
en restaurant, avec une vue panoramique tournante afin de pouvoir profiter de la vue magnifique qu'offrait la ville.
Cette plateforme tournante tournait au début en 1h de temps. Mais trop de gens étaient malades en sortant du restaurant.
Depuis le tour se fait en +/- 2h, mais j'avoue avoir été malgré tout un peu dérangée en sortant .
Ensuite une soirée était prévue, mais j'ai préféré regagner sagement ma chambre d'hôtel afin d'être en forme pour les aventures du lendemain.

Bien m'en a pris car dès le petit déjeuner avalé, nous avons embarqué dans des 4x4 dignes des spectacles de Monster Car.
Des hummers montés sur des roues toutes aussi impressionnantes, la visite promettait de l'être tout autant.
Nous sommes partis pour la visite du geyser Stokkur en faisant un peu de tout terrain au passage. Des montées, pentes et descentes à un pourcentage que je n'osais imaginer. Aussi bizarre que cela puisse paraître la montée m'a paru plus impressionnante que la descente...
Les paysages sont principalement des coulées de lave, rocheux et recouverts d'une couche de mousse verte.
Le tout assez désert, avec en arrière plan de magnifiques montagnes (ou volcans), qui rappellent parfois un paysage un peu lunaire (bien que je ne suis jamais allée sur la lune ).

Le magnifique geyser Stokkur, impressionnant jet d'eau sur plus de 20 à 30 mètre de haut, d'une beauté et d'une puissance à couper le souffle.
L'eau du geyser est chauffée par sa rencontre avec la roche, elle même chauffée par le magma en fusion ou par l'action du gradient géothermique (la pression et la température augmentent avec la profondeur). Cette eau, chauffée et mise sous pression, rejaillit alors vers la surface par effet de convection. 

Saviez-vous que le terme geyser provient du nom du plus célèbre geyser islandais appelé "Geysir" et donc l'étymologie est liée au verbe islandais gjosa qui veut dire jaillir.

geyser

De là nous sommes repartis vers les chutes de Gullfoss (chutes d'or) qui sont une succession de 2 chutes d'eau.
Les chutes étaient glacées (et moi aussi), d'une beauté à couper le souffle.

Nous avons terminé notre visite par La plaine de Pingvellir (Thingvellir) qui est traversée par d’immenses fractures parallèles qui sont une partie émergée du rift medio-atlantique.
Le rift est une immense fracture de la croûte terrestre qui sépare les plaques tectoniques d'Amérique et d'Europe. Il serpente du Sud au Nord, au milieu de l'Océan Atlantique. Au fond de l'océan, sur l'axe de la dorsale medio-atlantique, cette fracture écarte les plaques continentales. Mais en Islande, le rift émerge au grand jour !
L’Islande est donc à la fois américaine et européenne, elle appartient aux deux continents à la fois. La plaque continentale qui porte l’Amérique du Nord s’écarte progressivement de la plaque européenne, au rythme de 2 cm par an.

De là nous sommes repartis vers l'aéroport pour déjà reprendre notre avion jusque Bruxelles, des belles images et de magnifiques souvenirs plein la tête.

Mais j'ai oublié le principal, ce que j'aime par dessus tout, ce sont les histoires, les contes et les légendes .

Tout d'abord parlons de celle de Noël ;

La tradition de Noël (Yule) en Islande remonte à l'an 1000 quand les scandinaves fêtaient le solstice d'hiver. Une légende raconte que 13 jours avant Noël, le 12 décembre, 13 pères Noël un peu malicieux viennent rendre visite aux gens pour leur jouer des tours. Chaque jour, jusqu'au 25 un nouveau père Noël descend des montagnes et le dernier repart le 6 janvier. 
- Stekkjarstaur est le 1er Père Noël et dérange les moutons des fermiers. 
- Giljagaur, lui, se cache dans l'étable et vole le lait de la crémière. 
- Stúfur, lui, vole une casserole et mange les restes collés au fond. 
- Þvörusleikir, quant à lui, est très maigre, il lèche la cuillère du cuisinier une fois celui-ci parti. 
- Pottasleikir, le 5ème, frappe à la porte, et alors que les enfants viennent lui ouvrir, il en profite pour voler la nourriture. 
- Askasleikir, se cache sous le lit pour prendre la gamelle du chien et du chat. 
- Hurðaskellir est le claqueur de porte. 
- Skyrgámur mange du Skyr (fromage Islandais) jusqu'à se faire éclater le ventre. 
- Bjúgnakrækir mange les saucisses grillés. 
- Gluggagægir espionne à la fenêtre pour voir ce qui se passe à l'intérieur. 
- Gáttaþefur a un gros nez et renifle la bonne odeur du pain. 
- Ketkrókur essaye de voler la viande avec un crochet par la cheminée. 
- Kertasníkir, suit les enfants autour de la maison et tente de leur voler leur bougie. 

Ces pères Noël viennent de la montagne bleue et font partie de la famille Gryla. Cette famille fait tellement peur aux enfants qu'une loi a été votée pour interdire de parler de Gryla aux enfants! 
La nuit de Noël, Le chat noir de la famille Gryla vole les enfants qui ne portent pas un vêtement neuf pour les manger. Il est donc offert à tous les enfants un vêtement neuf pour Noël. 
Le repas traditionnel des Islandais à Noël se compose généralement d'une soupe de mouton, de mouton fumé avec des pommes de terre au caramel accompagné de Laufabrauð (pain traditionnel) et du porridge.

Vient ensuite la légende des elfes :
Saviez-vous comment sont nés les elfes ? 
Il se raconte qu'au début, lorsqu'Adam et Eve avaient fondé une famille, Dieu décida de les visiter.
Eve n'ayant pas eu le temps de laver tout ses enfants, elle en cacha une partie.
Mais Dieu n'était pas dupe et dit : « Ce qui doit m’être caché sera caché aux hommes. » Et donc, ces enfants furent invisibles aux hommes, ils habitèrent les monts et les hauteurs, les trous et les pierres. De là viennent les elfes, et les hommes viennent des enfants qu’Eve montra à Dieu. Les humains ne peuvent jamais voir les elfes, à moins que ceux-ci le veuillent, car eux, ils peuvent voir les hommes et se laisser voir d’eux.

80% des Islandais croient en l'existence des elfes, et cela malgré leur obsession pour la technologie moderne. Encore de nos jours, les routes sont détournées et les plans des maisons changés ou même entièrement abandonnés afin d'éviter de troubler les roches où les elfes habiteraient.


Voilà, j'espère que mon article vous aura plu, il m'aura surtout évité d'avoir à répéter à toute ma famille et mes amis les même histoires et surtout j'ai essayé de ne rien oublié.
J'espère avoir réussi à vous faire découvrir un petit coin d'Islande et de vous avoir permis de rêver un peu .
 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog