Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-06-21T20:48:00+02:00

La sorcière de Portobello - Paulo Coelho

Publié par

C'est vers 1994 ma petite Maman m'a fait découvrir le premier livre de Paulo Coelho "l'Alchimiste". J'avoue que j'avais vraiment bien aimé le livre. J'ai donc tout naturellement lu son 2ème livre "Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré". Honnêtement ce deuxième livre m'a un peu moins enchanté.
L'été dernier, alors que nous étions en vacances, un couple d'ami rencontré sur place m'a donné "La sorcière de Portobello". Ce n'est que maintenant que j'ai eu le temps de lire le livre.

Voici le résumé : 

"Athéna a un don de la nature.

Fille adoptive d’une riche famille libanaise, elle part vivre à Londres avec sa famille lorsque la guerre éclate dans leur pays, une guerre dont elle a prédit l’avènement et la gravité. A l’université, elle fait la connaissance de celui qui sera le père de son enfant. Les deux jeunes gens surmontent les difficultés et se marient contre l’avis de leurs familles respectives, mais leur mariage ne résiste pas longtemps aux vicissitudes de la vie moderne.

Devenue mère elle-même, Athéna ne peut s’empêcher de penser à celle qui l’a mise au monde, et part à sa recherche en Roumanie – elle est gitane et s’appelle Lilian. Athéna veut comprendre comment sa mère a pu l’abandonner. Ce qu’elle va découvrir lors de ce voyage changera le cours de sa vie et de celle de son entourage.

Ainsi est née celle qu’on appellera bientôt la sorcière de Portobello qui, au risque de provoquer sa propre perte, mettra ses pouvoirs hors du commun au service des autres."

Même si le livre est fort axé sur la religion (qui à mon avis est dû au mode de vie de l'auteur), j'avoue que l'histoire et bien menée et la fin m'a bien plue car le livre nous incite à l'imaginer autrement.

Dans chaque livres que nous lisons, il y a un toujours un petit passage qui nous frappe, des mots que l'auteur aurait dit pour nous ou bien des choses que l'on trouve tout à coup évidente.
Moi j'ai bien aimé celui-ci :
"...aujourd'hui j'étais chez ma coiffeuse, qui a travaillé jour et nuit pour que sa fille puisse finir ses études de sociologie. La fille a réussi à terminer la faculté, et après avoir frappé à toutes les portes, elle a trouvé un emploi de secrétaire dans une entreprise de production de ciment. Pourtant ma coiffeuse me répétait aujourd'hui, toute fière "Ma fille a un diplôme".
La plupart des amis de mes parents, et des enfants des amis de mes parents, ont un diplôme. Cela ne signifie pas qu'ils aient trouvé un emploi à leur goût - bien au contraire, ils sont entrés dans une université et en sont sortis parce que quelqu'un leur a dit, à une époque où les universités semblent compter, que, pour s'élever dans le vie, on avait besoin d'un diplôme. Et le monde se prive d'excellents jardiniers, boulangers, antiquaires, sculpteurs, écrivains."

Je ne vais pas débattre du sujet car ce serait long et chacun à son point de vue personnel là-dessus, mais je trouve que tous les métiers aussi ingrats ou gratifiants qui soient sont nécessaires, qu'il faut permettre à tout le monde de pouvoir suivre sa vocation. Et puis il n'est jamais trop tard pour changer de voie ou de vocation, le tout est de oser .

"La sorcière de Portobello" Paulo Coelho (Ed. J'ai Lu)
 

Voir les commentaires

2009-06-09T20:19:00+02:00

Atelier de famille

Publié par

Depuis la naissance de mes enfants, je souhaitais un bijou me permettant de les avoir toujours près de moi.
Je ne suis pourtant pas du tout bijou, mais là j'avais vraiment envie de quelque chose qui les représentaient et que je pouvais porter contre moi.
Mais quoi ? J'ai longuement hésité entre un collier avec 3 petits pendentifs, mais j'ai déjà un petit coeur autour du cou (offert par ma petite Maman adorée) et la clé qui allait avec le coeur pend aujourd'hui au cou de l'homme de ma vie (qui a ainsi la clé de mon coeur).
Jusqu'au jour où en mars 2008 au Salon Créativa de Bruxelles, il y avait un petit stand qui proposait exactement ce que je recherchais. Un bracelet avec 3 coeurs et sur chaque coeur, j'ai fait graver le prénom des enfants.
J'avoue que ce bracelet a pris une partie du petit budget que je m'étais accordée ce jour là, mais j'avais enfin trouvé LE bijou mettant mes enfants à l'honneur.
Ce stand portait le nom de "Atelier de famille".
Par après et suite à mes multiples activités mouvementées, mon bracelet s'est peu à peu abîmé, les coeurs se détachaient, la fermeture avait lâchée et en plus mon bracelet était vraiment trop large pour moi (j'ai un petit poignet de 16 cm de diamètre).
Je l'ai donc rangé tristement dans une armoire en espérant retrouver le petit stand au Salon Créativa l'année suivante, mais déception le stand n'était pas présent.
Jusqu'au jour où par hasard, je suis tombée sur leur site internet.
Directement j'ai envoyé un mail expliquant mon désarroi.
J'ai aussitôt reçu réponse d'une gentillesse incroyable me proposant de leur retourner le bijou afin de le faire réparer, ce que j'ai immédiatement fait en expliquant les petites réparations à faire et en demandant un ajustage du bracelet à ma taille.
Une grosse semaine plus tard, je reçois une enveloppe dans laquelle plus que bien emballé était mon petit bracelet étincelant et comme neuf.
Quel bonheur d'avoir récupéré ce bijou qui pour moi est devenu un vrai bijou de famille .
Plus que du professionnalisme, j'ai vraiment eu une écoute, un service impeccable et le sentiment d'avoir une amie compatissante en face de moi (pourtant tout s'est fait par échange de mails).
En tout cas ce super service après-vente est la meilleure publicité qu'a fait l'Atelier de famille et je recommande à tout le monde qui cherche un petit cadeau original d'aller voir sur leur site car ils le méritent vraiment. 

Voici le lien internet : "Atelier de famille" 
link + http://www.atelierdefamille.fr/

Encore un tout grand merci à eux !

Voir les commentaires

2009-06-07T22:10:00+02:00

Relooking d'un coussin

Publié par

J'ai offert à ma poupette une nouvelle chambre à coucher blanche de chez Ikéa.
A chaque beau bulletin, je lui offrais un meuble (histoire de la motiver et cela m'a aussi permis de ne pas devoir payer la chambre en une fois). Une fois une étagère, une autre fois le super lit qui se transforme en un coup de main en lit 2 personnes (pour inviter les copines), ensuite un nouveau bureau et dernièrement le petit banc qui va avec. 
Mais le petit banc était recouvert d'un beau coussin bien blanc et connaissant les enfants, je me suis dit que ce coussin n'allait pas rester blanc très longtemps.
J'avoue que si coudre une robe pour moi est quelque chose qui ne me demande pas trop d'effort, j'ai vraiment dû réfléchir à 2x (et bien plus) pour la confection de ce coussin.
Car il ne s'agit bien entendu pas d'un simple coussin style oreiller (cela aurait été trop facile), mais d'un coussin rectangulaire de 70 cm de long sur 30 cm de large et 5 cm d'épaisseur, quel casse tête pour moi .
J'ai un peu surfé sur le net mais je n'ai rien trouvé qui m'ait vraiment aidé, j'ai alors fait un petit mail à ma prof de couture qui m'a conseillée de faire un patron (ce que j'aurais dû faire depuis le départ et qui s'est avéré bien plus facile que tout ce que j'ai pu imaginer).
J'avais (pour ne pas changer) déniché le tissu au Stoffen Spektakel, un coton en imitation jean's avec des motifs en relief style patchwork que ma fille a tout de suite aimé.
J'ai d'abord fait un petit brouillon en modèle 1/10 et comme le résultat me plaisait (malgré qu'il était miniscuie), je me suis lancée dans le grandeur nature.
Presque 2 mois après avoir acheté le tissu, un mois que je m'y suis mise, deux semaines que j'ai coupé le patron, une semaine que j'ai coupé le tissus, ce matin j'ai enfin terminé le coussin et j'avoue que cela donne sympa dans sa chambre, vous ne trouvez pas ? 


Lundi elle reçoit son bulletin, je sens qu'on va pouvoir terminer sa chambre et aller chercher sa garde-robe     

Voir les commentaires

2009-06-01T18:19:00+02:00

Petite robe d'été

Publié par

Avec ces longs week-end du mois de mai, le soleil et les sorties BBQ étaient au rendez-vous, je n'ai donc pas beaucoup avancé pour la couture, mais ce matin je voulais ABSOLUMENT terminer ma petite robe d'été que j'avais commencée début mai.
C'est dans une revue Burda Tendance Mode du mois de mai 2009 (n° 113) que j'ai trouvé ce petit modèle pour lequel j'ai tout de suite flashé tant il me semblait frais et à la hauteur de mes compétences (puisque répertorié facile ).

C'est bien entendu au salon du tissus que j'ai trouvé le tissus pour faire cette robe.
Pour le fond, une doublure en matière strech super facile qu'un marchand m'avait conseillé (et que je ne regrette pas d'avoir achetée) et pour le dessus, une soie transparente à motifs brun.
J'avoue que coudre cette soie n'a pas été de tout repos car cela bouge énormément et se donne parfois, mais je trouve que le résultat en vaut la peine.
J'ai un peu changé le modèle car les volants du bas ne me plaisaient pas trop et j'ai attaché ceux du haut aux brettelles.
J'ai également un peu triché vu que je n'ai pas mis de tirette. Je me suis rendue compte que je savais très facilement enfiler la robe par dessus la tête, dès lors pourquoi me fatiguer à mettre une tirette  ?
Voici l'effet terminé : 


Et grâce à ma surjeteuse, j'ai pu faire des beaux ourlets roulottés pour finir le bas et faire les volants des manches.



Allez, je vous laisse pour aller couper le patron de ma prochaine petite robe, une petite robe bustier dans les tons gris clairs.
A bientôt donc.

Cécile

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog